L’ambassade de Suède à Bagdad incendiée lors d’une manifestaciones

La Embassade de Suède à Bagdad, en Irak, a été incendiée jeudi 20 juillet avant l’aube lors d’une demonstraciones organizadas par des partisans du turbulento líder religioso Moqtada Sadr, tanto es así que el militante iraquí refugiado en Suède Salwan Momika anunció este ‘il prévoyait de brûler un nouvel exemplaire du Coran à Stockholm.

De la fumée s’élevait du bâtiment de l’ambassade de Suède a constaté the corresponsal de l’Agence France-Presse (AFP) después de le toit d’un autre bâtiment du quartier, donde las fuerzas antiiraquíes se desplegaron en gran efecto ensuite pourchassé des dizaines de demonstrants restés sur place.

personal de la embajada del este «inseguridad» a de son côté déclaré à l’AFP el ministère suédois des affaires étrangères en Estocolmo. « Nous sommes al corriente de la situación. El personal de nuestra embajada está a salvo y el ministerio está en contacto regular con él »a précisé dans un courriel le ministère.

Lea también: Artículo reservado para nosotros los suscriptores. Un nuevo auto de fe del Coran en Suède provoca colère et indignation dans tout le Moyen-Orient

En Bagdad, varios camiones de defensa civil estaban en el lugar para extinguir el fuego, señaló un fotógrafo de la AFP. Usando los cánones à eau, les force de sécurité ont pourchassé les demonstrants avec des matraques électriques pour les éloigners de l’ambassade de Suède et les obliger à se dispersere, a précisé le photographe de l’AFP. Les demostrants ont répliqué avec des jets de pierre.

Durante la noche, ciertos manifestantes aux abords de l’ambassade de Suède brandissaient des exemplaires du Coran, d’autres des portraits de Mohamed Al-Sadr, influyente clero religioso chiite et père de Moqtada Sadr, corresponsal de l’AFP constaté.

» Pedido urgente «

El assaut de l’ambassade à Baghdad interviene en el momento de la policía sueda para autorizar un mini-rassemblement jeudi à Estocolmo: el organisateur, un refugiado iraquí en Suecia du nom de Salwan Momika confirmando en su página de Facebook qu’il prévoyait de brûler un exemplaire du Coran ainsi que le drapeau irakien frente a la embajada de Irak.

Lea también: Coran brûlé en Suède: des demonstrants pénètrent brièvement dans l’ambassade suédoise à Baghdad, vives condamnations dans le monde musulman

« Nous sommes mobilisés aujourd’hui pour dénoncer le fait de brûler le Coran, qui n’est qu’amour et foi »un conocido à l’AFP el manifestante Hassan Ahmed à Bagdad. «Exigimos al gobierno del sur y al gobierno iraquí que cese este tipo de iniciativas»en-il martelé.

« Nous n’avons pas attendu le matin, nous avons pénétré à l’aube, on a incendié l’ambassade de Suède »un précisé un autre jeune demostrant, avant de scander « Moqtada Moqtada Moqtada » du nombre del influyente director religioso. S’exprimant sous couvert de l’anonymat, le demonstrant a fait savoir que « les enfants du courant sadriste » avaient agi après l’authorisation donnée une nouvelle fois à Salwan Momika « de manifester pour brûler le Coran » en Gamuza.

Le ministère irakien des affaires étrangères a condamné jeudi « en los termes les plus durs » l’incendie de l’ambassade de Suède à Bagdad, reclamant aux force de sécurité l’ouverture d’une «pedido urgente»según un comunicado. «Le gouvernement irakien a charge les services de sécurité compétents de mener une enquête urgente et de prendre toutes les mesures need pour mettre au jour las circunstancias del incidente et en identifier les auteurs pour leur faire rendre des comptes conformément à la loi »selon le communiqué.

Lea también: La Suède exprime sa «simpatía» aux musulmans après qu’un coran a été brûlé à Estocolmo

Manifestaciones y tensiones diplomáticas

Salwan Momika, organisateur de l’évènement prévu jeudi, avait déjà brûlé le 28 juin quelques pages d’un exemplaire du Coran devant la plus grande mosquée di Stockholm durante la journée de l’Aïd al-Adha, un festival celebrado por Muslims à crosses el mundo. Este incidente del primer ministro permitió que los partidarios del líder religioso y político Moqtada Sadr asaltaran la embajada de Suède en Bagdad el 29 de junio. Ils y étaient entrés et y étaient restés environ un quart d’heure avant d’en ressortir.

aplicación Le Monde

La mañana del mundo

Chaque matin, retrouvez nuestra selección de 20 artículos à ne pas manquer

Descarga la aplicación

El gesto de Salwan Momika en Estocolmo ha provocado una colección de condenas internacionales. Este tipo de actos a déjà eu lieu en Suède ou dans d’atres pays d’Europe, parfois à l’initiative de mouvements d’extrême droite. Entró en el pasado de manifestaciones y tensiones diplomáticas.

Adepto a los golpes, Moqtada Sadr, influyente líder religioso y prodigio de la política iraquí, ha demostrado que es capaz de movilizar en las calles iraquíes a millones de manifestantes. A l’été 2022, ses partisans avaient ainsi envahi le parlement à Baghdad et installé a sit-in de plusieurs semaines. Leur leader était alors en plein bras-de-fer avec le camp politique aversive sur la nomination d un premier ministre.

Le Monde con AFP